FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACT FAQ CHATEAU OWNER LOGIN

Grand Bigard prend au printemps des airs hollandais


Château de Grand-Bigard/Kasteel van Groot-Bijgaarden - 1702 Groot-Bijgaarden (Dilbeek)



Contact

Category : Information Business Events
First Name
Last Name
E-mail
Phone
Please enter CASTLE in the below field:

  • © Philippe Farcy

  • Entre des bouquets d’arbres et un site remarquable, le château de Grand Bigard est un phare de la Renaissance brabançonne © Philippe Farcy

  • © Philippe Farcy

  • L'entrée, carte postale ancienne, ed. Ern. Thill & Nels

  • Carte postale ancienne, ed. Ern. Thill & Nels

  • Carte postale ancienne, ed. Ern. Thill & Nels



Official Name Château de Grand-Bigard/Kasteel van Groot-Bijgaarden
Location 1702 Groot-Bijgaarden (Dilbeek)
Construction 1347 pour le donjon; 1634 à 1649 pour le château
Style Traditionnel
Architect
Occupants
Allocation Résidence privée
Protection Bien classé le 8 mars 1940; parc classé le 20 octobre 1947

Last udpate: 04/01/2013


Grand Bigard revient au sommet de sa beauté grâce aux Pelgrims qui perpétuent une tradition de protecteurs du patrimoine


Des bulbes, Grand Bigard n’en possède qu’un à dire vrai. Il est posé au sommet de la tour carrée orientée à l’ouest. Comme l’ensemble des toitures de ce très illustre et vénérable vaisseau, il vient d’être restauré par ses propriétaires (les quarantièmes) avec l’aide de la Région Flamande. Le château, son donjon et le châtelet d’entrée plus le parc de quatorze hectares sont évidemment classés. C’est un des endroits majeurs de la ceinture castrale du Brabant autour de Bruxelles avec Gaasbeek, Beersel, Leefdael, le Ham, Perck, le Steen, Bouchout, l’ancien Dilbeek et Grimbergen. Publié mille fois avec raison, Grand Bigard retrouve tous ses attraits grâce à des châtelains qui se battent comme des diables pour préserver ce patrimoine hors du commun.

Jadis le château comptait 16 fiefs et 50 arrières-fiefs, parmi lesquelles les seigneuries de Cobbeghem, Beckerzeel sur Assche (Asse en néerlandais) en partie, Ophem et Opperzele à Brusseghem. Le domaine fut tenu dès 1110 par Amalric de Bigard. Les Bigard conservèrent leur bien jusqu’en 1340 environ quand un double mariage fit passer le fief principal dans la famille des Veele, dits Rongman ou Roggeman. Ceux-ci donnèrent plusieurs échevins à la ville de Bruxelles.


Puissantes familles


En 1440, Jeanne Roggeman opéra le relief du domaine. Elle avait épousé Jean de Ranst (Anvers), seigneur de Canticrode (Cantecroy). Dame Jeanne fit ensuite don de sa demeure à son cousin Guillaume Estor le 24 septembre 1486. Guillaume, marié à Eléonore de Carondelet, était le petit-fils de Walter qui, lui, avait épousé Catherine de Bigard. Walter Estor était par ailleurs le fils de Henri qui avait épousé la très considérable (en sequins et peut-être pas en tour de taille) Marie de Berlaer, descendante des Berthout. Une affaire de violence contre un religieux vit la famille Estor en train de flirter avec le protestantisme, être décapitée du chef de Jean Estor le 7 janvier 1548 et le domaine vendu sur ordre de l’amman de Bruxelles le 14 février 1549 au profit de Gaspar Schetz. Ce dernier était sire de ce qui était le magnifique château de Grobbendonck. Il paya 17.800 florins, signale Alphonse Wauters. Schetz revendit le lot aussitôt à Laurent Longin, seigneur de Lembecq. Les petits-fils Longin vendirent Bigard en 1628 à Louis Clarisse qui s’en défit illico en faveur de son parent Godefroid de Boisschot. Le château fut racheté par l’oncle de Godefroid, Ferdinand de Boisschot dès 1634. Il avait épousé en 1607 Anne-Marie Vélazquez de Camudio qui lui donna deux enfants. C’est Ferdinand qui offre à nos yeux enchantés cette maison transformée entre 1634 et 1649. Ferdinand avait par ailleurs acheté en 1631 le château de Fontaine, à Anthée. Il était en outre seigneur de Nosseghem, Quarebbe (Kwerps), Sterrebeek et Woluwé-Saint-Pierre. Bigard resta dans sa famille jusqu’en 1800. À cette époque, le domaine appartenait à Hélène, marquise (1741) de Boisschot, comtesse d’Erps, baronne de Saventhem (Zaventem), épouse du comte de Konigsegg.


Sauvetage par Raymond Pelgrims


En 1800, Bigard est acheté par l’avocat Van Mulder. À sa mort en 1849, Bigard fut acquis par M. Le Mayeur. Le domaine changea de mains plusieurs fois avant d’être repris en 1902, mais dans un triste état, par Raymond Pelgrims qui consacra trente ans de sa vie à la restauration des édifices et du parc. Le domaine est resté dans la descendance de ce mécène qui intervint aussi à Bonlez, à Chimay et à Lavaux-Sainte-Anne.

Wauters en 1851 signale que le donjon carré déjà signalé en 1347 avait été raccourci du temps de Clarisse (1628) à cause d’un incendie. Il était sommé d’une haute toiture à lucarne et fleuri de quatre tourelles en encorbellement, sans doute comme à Moriensart. Un peu plus tard, l’aile de ferme qui joignait le château au donjon fut abattue. Le châtelet d’entrée est précédé d’un superbe pont garni de boules et précédé de deux lions. Cet édifice de garde abritait la prison et les oubliettes encore lestées de quelques os...

Le château est un grand quadrilatère en T mais pas hanté. Il s’élève sur deux niveaux et file sur douze travées, en ce compris les tours extrêmes. Celle de l’ouest tient presque du donjon. À l’est, c’est un semblant de tour avec son pignon à crénelages. Le château et les autres bâtisses sont tous construits en briques et pierre blanche pour les décors habituels de bandeaux, chaînages et autres encadrements de baies. Les nouvelles toitures sont couvertes d’ardoises. Le château est totalement protégé de douves. Le site est évidemment remarquable. Le voir est donc une obligation surtout en avril-mai quand le parc est tapissé de fleurs, lors de l'exposition florale renommée depuis 2012 'Floralia Brussels'.




Parc ouvert du 8 avril au 16 mai.



SOURCES
:
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 4, Editions Aparté, novembre 2005 
Paul Arren, Van Kasteel naar Kasteel V,  Hobonia 1993
Chevalier Xavier de Ghellinck Vaernewyck, Visitons nos beaux châteaux (Grand-Bigard), Le Parchemin, 14e Série, n° 128-129, Office Généalogique et Héraldique de Belgique, août-septembre 1967
Alphonse Wauters, Histoire des Environs de Bruxelles ou description historique des localités qui formaient autrefois l'ammanie de cette ville 1855