FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACT FAQ CHATEAU OWNER LOGIN

Lausprelle, un château oublié à Acoz


Château de Lausprelle - 6280 Acoz (Gerpinnes)



Contact

Category : Information Business Events
First Name
Last Name
E-mail
Phone
Please enter CASTLE in the below field:

  • Hautes toitures, variété des surfaces et cadre verdoyant font de Lausprelle un site pittoresque. © Philippe Farcy



Official Name Château de Lausprelle
Location 6280 Acoz (Gerpinnes)
Construction 1830; vers 1880
Style Éclectique
Architect
Occupants
Allocation Résidence privée
Protection Bien non classé

Last udpate: 21/01/2015


Le site de Lausprelle à Acoz est évidemment moins connu que le château d’Acoz qui appartenait jadis aux d’Udekem. Construite par les Dorlodot, cette imposante demeure est inscrite dans un très beau parc dominant la vallée de la Hanzinne.

Les Dorlodot étaient maîtres verriers en Argonnes, puis maîtres de forges à Acoz. Ils héritèrent du domaine qui n’a pas été vendu depuis plus de 250 ans. Le château est accompagné d’une intéressante petite église qui précède l’entrée du parc. Elle a été construite par Léon de Dorlodot (1837-1918), zouave pontifical et mayeur d’Acoz. Il était le fils d’Eugène (1783-1869) et de Thérèse Houyoux. Eugène est sans doute le premier édificateur du château vers 1830. Sénateur de 1850 à 1853, il avait dynamisé l’industrie dans la vallée et installé à cet effet un complexe industriel comportant plusieurs fours à coke, signale José Douxchamps. Eugène laissa le château à un autre fils prénommé comme lui Eugène. Il fut député de 1870 à 1874 et fondateur de la s.a. des Forges d’Acoz. Il décéda à Carlsbad en 1891. C’est alors que son frère Léon reprit le domaine. Il allait épouser la baronne Louise Lefebvre (1848-1918), fille de Léopold-Jacques et d’Henriette (des ducs) Decazes (des ducs) de Glücksbierg. Leur fille Isabelle (1873-1961), profita du domaine avec son mari périgourdin, épousé en 1897. Il s'agissait du comte (dixit daté de 1900) Aymar de Tessières (1868-1930). Il était fils de Charles de Tessières de Blanzac et de Blanche Lecuyer de la Papotière.


Hitler et ses hôtes

À la suite de Léon, Lausprelle fut assumé par son troisième fils René (1883-1970) qui épousa en 1919 Germaine Pepin-Lehalleur. La baronne demeura à Lausprelle jusqu’au début des années 1970. Ce couple eut trois filles : Wilhelmine, Jeanne-Marie et Gabrielle (+ 1994). C’est ici, nous dit monsieur Mathot, qu’Hitler reçut le 11 juin 1940 le journaliste américain Karl von Wiegand, déjà grand reporter de guerre en 1914-1918. Le dimanche suivant 16 juin, Adolf Hitler reçut ici le général Vigon, envoyé spécial de Franco, quand les Allemands pressaient les Espagnols d’intervenir massivement sur Gibraltar lors de l’opération « Félix ».


Trois tours

La façade donnant vers le sommet domine un étang. On y voit qu’une tour en grès a été greffée à l’ancienne aile droite du bâtiment. La tour, carrée et d’une seule travée, monte sur trois niveaux. Le corps central de l’édifice, en léger retrait, est précédé d’un avant-corps de trois côtés, couvert d’une terrasse au garde-corps à balustre.



Visites interdites.


SOURCES
:
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 4, Editions Aparté, novembre 2005 
José Douxchamps, Répertoire des châteaux de Wallonie 2002