FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACT FAQ CHATEAU OWNER LOGIN

Eysden en majesté


Kasteel van Eijsden - NL-6245 AS Eysden



Contact

Category : Information Business Events
First Name
Last Name
E-mail
Phone
Please enter CASTLE in the below field:

  • Le porche d'entrée est l’édifice le plus simple de cet ensemble castral de prestige. L’aspect géométrique de Eysden a été renforcé lors de sa restauration par l’architecte Jamar en 1881.

  • Construit en L, Eysden en impose par sa majesté baroque.



Official Name Kasteel van Eijsden
Location NL-6245 AS Eysden
Construction 1636, XVIIIe siècle, 1881 et 1956 à 1959
Style Traditionnel mosan
Architect Etienne Fayn au XVIIIe siècle; Edmond Jamar en 1881; parc dessiné par A.Duchêne
Occupants
Allocation Résidence privée
Protection Bien classé

Last udpate: 02/06/2011

Un chef-d’œuvre de la principauté de Liège conservé en Hollande.



La terre de Eysden fut de tout temps très prisée et faisait partie, avant la chute de l’Ancien Régime, de la principauté de Liège. En 1365, le duc de Juliers vendit le lieu à Wenceslas, futur roi de Bohême, et à son épouse, Jeanne de Brabant. Bien plus tard, on y vit Arnold Huyn d’Amstenraedt, drossard de Fauquemont, gouverneur de Maestricht et beau-frère du prince-évêque de Liège Gérard de Groesbeeck. Arnold eut un fils, chanoine tréfoncier de Saint-Lambert à Liège et adjoint du doyen du chapitre. Sans hoir, il laissa ce fief à sa sœur, épouse de Jean-Guillaume de La Margelle. Leur fils Arnold fut le constructeur en 1636 du château actuel. Depuis, Eysden n’a plus quitté la descendance des La Margelle, sauf pendant quarante ans au début du XIXe siècle avant d’être racheté par la famille. Cet Arnold de La Margelle épousa une baronne de Bocholtz. On se souviendra que les Bocholtz (éteints dans les comtes de Renesse), comme les Amstenraedt, donnèrent au XVIIe siècle un grand commandeur de l’Ordre Teutonique au bailliage des Vieux-Joncs (Alden Biesen).







Entre Beusdael et le musée Curtius



Le château de Eysden, construit en L, est posté à quelques dizaines de mètres de la Meuse. Il est aussi protégé de la route par un corps de dépendances de belle ampleur, ouvert en son centre par un passage carrossable. Et le château offre encore une autre majesté. Les restaurations de l’architecte Edmond Jamar exécutées en 1881 allaient renforcer son aspect post-renaissance et évoquer une parenté entre cette bâtisse et celle des de Corte à Liège, soit le fameux musée Curtius. L’enduit ancien fut enlevé et l’on renforça les lignes horizontales en recréant les baies à croisées. De plus, les bulbes des tours d’angles furent augmentés ou créés comme celui qui orne la tourelle joignant l’aile principale sud à la grosse tour précédant le fleuve. Les lucarnes furent remodelées dans le style du XVIIe siècle. On notera qu’à la fin du XVIIIe siècle, le comte Guillaume de Geloes donna à sa bâtisse des airs de résidence éclairée en agrandissant fortement les baies anciennes et en procédant à des aménagements intérieurs, dont des stucages absolument superbes. L’architecte de cette époque fut Etienne Fayn I à qui l’on doit les décors de l’église Saint-Hubert à Aubel. On notera enfin que la tour est s’écroula en avril 1952, occasionnant le décès d’une personne. La tour fut reconstruite de 1956 à 1959.


Volumes imposants



Le château se distingue donc par des volumes imposants; ils évoquent ceux du château de Beusdael. Eysden est construit en briques et pierres bleues pour l’ensemble des décors tels bandeaux horizontaux, chaînages des baies et des angles. Appuyée sur un très haut soubassement percé de jours, la demeure monte sur deux niveaux sous une belle corniche en pierre sculptée de consoles renversées. Les toitures sont couvertes d’ardoises en bâtière et à coyaux mais aussi en pans coupés pour les tours. Le parc est ouvert au public. Il a été redessiné au début du XXe siècle par Achille Duchêne, grand paysagiste de son temps et que le comte de Ganay appelait « le prince des jardins ». Duchêne travailla pour le duc de Marlborough à Bleinheim; il créa le jardin des Wittouck en leur château de la drève de Lorraine à Uccle; il travailla au parc d’Enghien pour le baron Empain; On le vit à Voisins (Rambouillet) chez le comte de Fels en 1914 mais aussi à Vaux-le-Vicomte et à Champs.
Eysden est le château le plus au sud de la Hollande.


Parc accessible au public.