FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACT FAQ CHATEAU OWNER LOGIN

Monceau, des Hamal aux Gavre


Château de Monceau-sur-Sambre - 6031 Monceau-sur-Sambre (Charleroi)



Contact

Category : Information Business Events
First Name
Last Name
E-mail
Phone
Please enter CASTLE in the below field:

  • © Jean-Pol Grandmont 30 March 2007

  • Carte postale ancienne, ed. D.V.D.

  • Carte postale envoyée en 1900, ed. Nels, série 5, n° 8

  • Carte postale ancienne, ed. Ern. Thill & Nels n° 187

  • © Jean-Pol Grandmont 30 March 2007

  • © Jean-Pol Grandmont 30 March 2007

  • © Jean-Pol Grandmont 30 March 2007

  • © Jean-Pol Grandmont 30 March 2007

  • Pin



Official Name Château de Monceau-sur-Sambre
Location 6031 Monceau-sur-Sambre (Charleroi)
Construction XIVe siècle; 1510; 1607; XVIIe siècle; 1766; t XIXe siècles
Style
Architect Parc originel: André Le Nôtre (Paris)
Occupants Commune de Monceau-sur-Sambre depuis 1938; Ville de Charleroi depuis 1977
Allocation Receptions et arboretum
Protection Château classé en 1989

Last udpate: 30/07/2013

 
Le magnifique château de Monceau appartient à la commune. Il fut classé en 89. Un grand parc à l’anglaise l’enserre encore avec ses arbres remarquables.

Le pays de Charleroi recèle des mines sur le plan du patrimoine bâti. Avant un XIXe siècle dévastateur de paysages, la région était une des plus belles des anciens Pays-Bas du Sud. Sauf à ne pas inclure Monceau dans ce giron impérialement autrichien mais à le regarder comme une terre liégeoise. En 1984, Olivier de Trazegnies publia un long article dans la revue "Maisons d’Hier et d’Aujourd’hui" sur ce domaine qui fut celui de ses ancêtres. L’Ernelle coula par ici, reliant Monceau et sa proche rivale de Fontaine-l’Evêque.

Le domaine est arrivé aux Trazegnies semble-t-il par les Heppignies, vers 1350. Puis par le mariage d’Anne de Trazegnies avec Arnould de Hamal, sire d’Elderen, Monceau entra dans cette famille originaire des environs de Tongres. Leur fils Wauthier de Hamal hérita en 1450. Il se maria avec Elisabeth de Berchem, dame d’Oostmalle. Leur fils Arnould II allait, lui, se marier avec Marie de Gavre (décédée en 1510), dame de la presque totalité de Montjoie (Mondchau). Le frère de Marie, Jean de Gavre, allait tenter de mettre le grappin sur le domaine de Monceau en occupant le château, mais le frère d’Arnould II, Jean de Hamal l’éjecta manu militari.

Les Hamal, comtes de Gomignies, gardèrent donc leur domaine. En 1607, Guillaume de Hamal reconstruisit le château, ruiné par les troupes françaises. Mais bientôt ces Hamal ne firent que des filles et Monceau, accompagné de bien d’autres seigneuries dont certaines étaient du voisinage comme Marchienne-au-Pont, Mont-sur-Marchienne et Montignies-le-Tilleul, passa à leurs cousins Gavre. Cela nous place en 1651. Le marquis de Trazegnies d’alors, dont la mère était Gavre, proposa son neveu Pierre-Joseph de Gavre, titré comte de Beaurieux et marquis d’Ayseau, comme repreneur. Les Gavre, Flamands et puissants étaient très répandus. Outre ceux de Sotteghem, ils furent sires de Chièvres, de Eecke et de Berlaere (seigneuries relevées par les Lichtervelde), de Materen, d’Escornaix, de Steenkerke. Celle des comtes de Fresin dont furent issus les marquis d’Ayseau était juste moins nantie. On leur doit quand même le château de Rixensart. Ce n’est pas rien.

Le plus illustre ici, à Monceau, fut Charles-Emmanuel, décoré du titre de prince de Gavre en 1736. Il fut gouverneur de Namur. On lui doit divers agrandissements de la bâtisse de même qu’à son fils François-Joseph (1731-1792) qui fit bâtir l’aile ouest. Enfin, le prince Charles-Alexandre, époux d’une comtesse Egger (Louise), décédé en 1832, devint le dernier de sa famille par la disparition prématurée de son fils unique survenu en 1826. Il légua tous ses biens à sa belle-sœur Marie-Aloïse Egger. Celle-ci vint en Belgique épouser en 1837 le docteur Emmanuel-François Deneufbourg et ils vécurent ensemble à Monceau durant vingt ans. Le docteur mourut en 1857. En 1864, Madame s’en alla à son tour.

Vint ensuite Jules Houtart, issu d’une famille de maîtres verriers. Fait baron par Pie IX puis par Léopold II, Houtart restaura le château avec l’aide de l’architecte Justin Bruyenne (1811-1896). Edouard Houtart, fils de Jules, décédé en 1931, reprit le bien avec sa sœur Pauline qui, elle, rendit son âme à Dieu en 1936. Leurs héritiers vendirent alors le château à la commune.

Celle-ci a restauré le château et ses très belles dépendances voici une vingtaine d’années. La physionomie du castel a un peu changé depuis que Remacle le Loup y passa vers 1740. Le porche d’entrée est déjà remarquable. Et quel château!!!


SOURCES:
Comte Baudouin d’Ursel, Gavre 1736, Le Parchemin, 75e année, n° 389, Office Généalogique et Héraldique de Belgique, septembre-octobre 2010
Philippe Farcy, Monceau, des Hamal aux Gavre, LaLibre.be 28 novembre 2008 http://www.lalibre.be/archives/divers/article/463340/monceau-des-hamal-aux-gavre.html 
Paul Arren, Van Kasteel naar Kasteel VII,  Hobonia 1997