FR - NL - EN
ACCUEIL AGENDA CONTACTEZ-NOUS FAQ CONNEXION CHÂTELAINS

Hof Ter Kruisen


Hof Ter Kruisen - 9970 Kaprijke



Contacter

Catégorie : Informations Business Evénements
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone
Veuillez écrire CASTLE dans le champ ci-dessous:



Nom Officiel Hof Ter Kruisen
Localisation 9970 Kaprijke
Construction XVIe siècle; restauré en 1960, 1970 et 2006
Style
Architecte 1960, 1970: Paul Gavel
Occupants
Affectation Résidence privée
Protection Protégé le 19 avril 1955

Dernière mise à jour : 02/07/2014

Bref historique  
Le plus ancien propriétaire connu fut au XVIème siècle  Reynier de Sallaert; au décès de son fils Jean, le bien passa  aux  mains des Bavière,  par le mariage de la fille de Jean avec Jacques de Bavière,  greffier du Conseil de Flandre. Durant le 1er quart du XVIIème  siècle, le bâtiment fut substantiellement reconstruit par Arnout Hauweel, suite à des destructions durant les troubles religieux. A partir de 1635, il devint la propriété de la famille Ysebrant et fut vendu en 1751 à la famille Maelcamp, encore propriétaire à ce jour.

Le manoir fut érigé durant la 1ère moitié du XVIème siècle sur un tertre entouré de multiples douves.  Pieter Pourbus le représenta  sur une vaste carte en 1561. A. Sanderus en a inclus une gravure dans son ouvrage Chorographia sacra Brabantiae vers 1659-1660. Il fut surélevé d’un étage sur son aile droite, probablement au XVIIème siècle ; ensuite il fut aménagé au 1er quart du XVIIIème  siècle avec une toiture équipée de tabatières et sur son aile gauche par une façade avec pignon à redans (=trapgevel).

 

Trois phases de restauration
1. Dans les années 1930 : nouvelle toiture avec renforcement de la charpente  et de la poutraison qui la supporte ; suppression des tabatières. Peinture blanche à la chaux des façades et peinture noire à leurs bases.
2. Dans les années 1960-1970 : 4 phases de travaux pour transformation radicale et restauration, avec le concours de l’architecte gantois : Paul Gavel (1922-2011) et méticuleusement supervisés par l’Etat belge.
3. En 2005 : réfection des pilastres lézardés de l’antique entrée du domaine, située en bordure de la route  et de sa double grille en fer forgé : travaux effectués sous la guidance de l’architecte W. Slock du Vlaamse Instituut voor Onroerend Erfgoed (VIOE, institut flamand du patrimoine immobilier).

 

Configuration de la propriété
A. A l’origine : triple enceinte de douves, avec la basse cour (neerhof), la haute cour (opperhof) et un verger. Un pont-levis reliait les deux cours; un  fossé qui les séparait, a ensuite été comblé.
B. Du côté de l'ouest et aux abords de la route menant au centre du village : un imposant portique d'entrée donnait accès a l'ancienne basse-cour. Ce portique en forme d'arc en plein cintre était flanqué de 2 pilastres couronnés d'un fronton triangulaire avec mention d'une épigraphe. La restauration en 2005 a restitué un semblant acceptable à cette antique entrée.
C. Du clos "basse cour", qui contenait de multiples bâtiments de ferme aujourd'hui supprimés et/ou effondrés, il ne reste plus rien sinon un espace gazonné de pâture.
D. Le bâtiment "Kasteeltje" ou manoir  est érigé avec des briques et du grès, au milieu de la haute cour et entouré d'enceintes. Au cours du XVIème siècle, le bâtiment a fort évolué dont des agrandissements aussi au XVIIème siècle. Il a été construit sur caves et sur 2 étages avec de beaux volumes en profondeur.

 

Les façades
La façade principale :
Est orientée ouest, dont - à gauche- une façade à gradins (trapgevel) avec 2 travées ; elle est accolée à une large façade à listels - à sa droite - avec 4 travées. Dans la façade à gradins : une pierre losangique avec un blason érodé par le temps (non encore identifié), avec une date 1628.
On note des chambranles de grès, en croix ; le bâtiment est complété de volets aux  coloris verts et blancs et peuvent être soit fixés aux endroits requis soit rangés en caves au gré de l’occupant qui en décide. Dans la quatrième travée : la porte principale d’entrée en forme de plein cintre, contenue dans son encadrement en pierre de taille billetée avec larmier couronné. L’accès à cette porte se fait par un modeste perron abaissé de deux marches en pierre bleue.

Les façades latérales :
1. La façade gauche (Nord-Ouest) est complètement aveugle.
2. La façade droite à listels comporte deux travées séparées par une jointure. A hauteur de la première travée, des traces subsistent d’un pignon et réfection de la façade avec rejointoiements.


La façade arrière :
Celle-ci a été transformée durant la restauration 1960-1970 et complétée par l’adjonction d’une annexe perpendiculaire dans le style du bâtiment principal; l’annexe comporte deux étages (respectivement pour un confort moderne de cuisine et de salle de bains). La façade de cette annexe est également ornée de pignons et rejoint la toiture du bâtiment principal.

 

La tour 
Une tour carrée en briques surmonte le bâtiment en émergeant du toit d’ardoises à deux versants.
Sur une des faces de la tour (du côté de la façade principale), une pierre losangique est ornée du double blason du couple J. Ysebrant - A. van den Eechaute (propriétaires depuis 1710). Cette pierre est entourée de quatre croix saillantes en grès. Une girouette culmine sur la pointe du toit en ardoises recouvrant la tour. Un portillon permet d’accéder, via le grenier, au volume intérieur de la tour.




SOURCE:
Thierry Maelcamp d'Opstaele
Goed Ter Kruisen (ID: 44745), De Inventaris van het Bouwkundig Erfgoed, Onroerend Erfgoed https://inventaris.onroerenderfgoed.be/dibe/relict/44745