FR - NL - EN
ACCUEIL AGENDA CONTACTEZ-NOUS FAQ CONNEXION CHÂTELAINS

Le Vrieselhof, de fils en aiguilles


Vrieselhof - 2520 Oelegem (Ranst)



Contacter

Catégorie : Informations Business Evénements
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone
Veuillez écrire CASTLE dans le champ ci-dessous:

  • Inscrit dans un très grand parc, le musée du Vrieselhof en impose par sa stature. © Philippe Farcy

  • Même les éléments les moins importants ont été dessinés avec un soin remarquable. La façade d’accès du château joue sur les avancées et les retraits afin de donner du rythme. © Philippe Farcy

  • © Philippe Farcy



Nom Officiel Vrieselhof
Localisation 2520 Oelegem (Ranst)
Construction 1912 puis 1920
Style Éclectique, néorenaissance
Architecte A. Diels
Occupants Provinciaal Domein Vrieselhof, sinds 1974
Affectation Musée du costume, depuis 1977
Protection Bien non classé

Dernière mise à jour : 05/01/2013


Les récents atours du Vrieselhof.

Avec ses toits obliques précédés par des pignons découpés de multiples crénelages, le Hof van Vriesele a de quoi charmer. Ses tours pointues viennent avec justesse briser sa massivité horizontale. Malgré son jeune âge, ce château a de l’allure. Son parc de 75 hectares où glissent deux cours d’eau, participe à la beauté générale du site. Les arbres centenaires en rythment les allées; ils soulignent l’ancienneté de la seigneurie.

La terre du Vriesel fut longtemps convoitée. Les sources les plus lointaines remontent au XIIIe siècle. Le château appartint successivement aux de Lyere, aux Enghien, aux Jodoigne et à partir de 1460 aux van Steenberge. En 1507, il fut acquis par Constantin de Halmale, officier impérial, bourgmestre d’Anvers. Il s’était marié avec Catherine van de Werve. Les Halmale conservèrent Vriesel jusqu’au début du XVIIIe siècle. Ensuite, le domaine passa à la famille van Ryt, d’après Paul Arren. Ils le conservèrent jusqu’à la Révolution française. Ensuite, aucun auteur ne donne de renseignements sur le XIXe siècle et il faut attendre 1910 pour voir arriver les Bergeyck. Le château actuel a été reconstruit après la Grande Guerre par le comte Louis de Brouchoven de Bergeyck, père de treize enfants. Son petit-fils Daniel de Bergeyck s’est séparé du Vrieselhof le 14 octobre 1974 pour 79 millions de francs belges, versés par la province d’Anvers. Avant le château actuel, le domaine comportait un petit manoir.



Un musée du costume

Le château, construit d’un trait en 1912, a toutefois été détruit par les armées belges en retraite en 1914. Il fut reconstruit ensuite à l’identique sans que l’on sache qui en était l’architecte. Le château est de style néorenaissance flamande et est construit totalement en briques. Des éléments de décors en tuffeau viennent souligner les lignes principales. On les retrouve pour les bandeaux qui limitent les niveaux de même qu’aux chaînages d’angles et aux piédroits des baies. Les fenêtres sont parfois à meneaux et plus souvent à croisées. La façade d’entrée, installée vers le nord, est rythmée par deux avant-corps au milieu desquels prend place un escalier. Il donne accès à trois portes-fenêtres à arcs surbaissés ornées de motifs gothiques. À l’est, l’architecte a placé un autre escalier pour le service. La façade sud est animée d’un joli oriel dont les baies sont ornées de vitraux.


Visites souhaitées pour ce très beau musée du costume et de la dentelle.


SOURCES:
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 1, Editions Aparté, novembre 2002 
Paul Arren, Van Kasteel naar Kasteel II,  Hobonia 1987