FR - NL - EN
ACCUEIL AGENDA CONTACTEZ-NOUS FAQ CONNEXION CHÂTELAINS

Overijse, principauté illustre et oubliée


Kasteel Yssche - 3090 Overijse



Contacter

Catégorie : Informations Business Evénements
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone
Veuillez écrire CASTLE dans le champ ci-dessous:

  • Jadis en L, le château des princes d’Yssche est caractérisé par son enfilade de 28 baies. Dommage qu’il ne soit pas en bon état. © Philippe Farcy

  • La tour abrite un escalier. Décorée de bandeaux et d’un joli clocheton, elle se signale aussi par des armoiries. © Philippe Farcy

  • Le château, médaille

  • 300e anniversaire de la principauté d'Yssche, médaille

  • Carte postale envoyée en 1909



Nom Officiel Kasteel Yssche
Localisation 3090 Overijse
Construction XVIIe siècle
Style Baroque flamand
Architecte
Occupants Scholengroep 10 Midden-Brabant
Affectation Administration scolaire
Protection Bien classé le 16 octobre 1980

Dernière mise à jour : 06/01/2013


Un vaisseau qui n’est plus qu’une ombre d’un passé prestigieux.


Le château d’Yssche est placé en dessous de la belle église gothique d’Overijse. Une école primaire et secondaire occupe les lieux. Il y a trente ans encore, une jolie fabrique de parc datant du XVIe siècle s’élevait près des étangs. La commune n’a jamais rien fait pour l’entretenir et, maintenant, il n’en reste qu’un demi-mur. De cette perte idiote, tout le monde se moque. Quant au château lui-même, connu par les historiens comme seigneurie de Witthem, il conserve partiellement sa belle apparence de maison de campagne. Sa longue façade de briques et de grès du XVIIe siècle rythmée de 28 baies sur deux niveaux, est scandée à gauche par un perron et à droite par une tour composée de cinq pans. Un escalier s’y dissimule. Elle est agréablement décorée de larmier et de chaînes d’angles en besace. De plus, elle est sommée d’un joli bulbe en cloche. La tour sépare cette aile d’une autre, plus âgée encore de cent ans et composée de six travées. Une troisième aile longeait la chaussée de Wavre. Vers 1825, elle fut abattue pour vétusté.



Incurie publique

Une grange latérale, superbe de prestance, attend la prochaine tempête pour s’écrouler. Des tubulures la maintiennent dans leur corset. Elles sont là depuis la fin des années septante. On dirait un masque de fer. La commune a placé récemment des grillages pour protéger sa jeunesse. Mais ce n’est point instruire que de montrer cette ruine progressant. A cultiver l’incurie patrimoniale, on engendre des gosses indifférents à tout. Le château a été publié par Wauters dès la fin du XIXe siècle.

Yssche est mentionné depuis le XIVe siècle. Il s’agissait d’un fief du duc de Brabant. On trouva ici les enfants de Jean de Corsselaer à qui les ducs transférèrent leurs droits. Les Witthem de Beersel possédaient déjà deux fermes en ce bourg. Ils leur rachetèrent ces droits et Yssche devint le siège d’une haute cour de justice. Les Witthem régnèrent ici jusqu’en 1578. Les terres passèrent à la fille d’Antoine de Witthem, épouse en premières noces de Gérard de Hornes, comte de Bassigny puis en secondes noces d’Henri de Croÿ, comte de Meghem. Ce Gérard de Hornes, gouverneur de Malines, était descendant d’Henri I, duc de Brabant.



Terre principautaire

Son fils Ambroise, époux de Marguerite de Bailleul et d’Evere fut gouverneur de Namur et capitaine-général de l’Artois. Leur fils Eugène-Maximilien (+1709) épousa Anne-Marie de Croÿ-Solre. Le 19 octobre 1677, ils devinrent princes d’Yssche et d’Evere. Leur fils Philippe-Emmanuel épousa Marie-Anne-Antoinette de Ligne. Il fut fait grand d’Espagne. Leur petit-fils Maximilien-Emmanuel, marié à une princesse de Salm-Kyrbourg, unit sa fille Marie-Thérèse à un cousin de sa femme Salm-Kyrbourg, seigneur de Lippeloo et de Machelen, vivant à Paris. Le palais de ce dernier couple est devenu le Musée de la Légion d’Honneur. Il est situé en bord de Seine, à côté du Musée d’Orsay. Des huit enfants de ce dernier couple, seul leur fils Frédéric accepta l’héritage brabançon. Il fut comme « ci-devant » raccourci le 25 juin 1794.



Une médaille pour le 300e anniversaire de la principauté

Yssche fut ensuite confisqué. Sous l’Empire, le château servit à la Sénatorerie et attribué au prince Joseph Bonaparte avant qu’il ne devienne roi de Naples puis roi d’Espagne. Dès 1815, les Salm-Kyrbourg récupérèrent leur bien. Mais à la requête des créanciers des princes de Salm, le domaine fut vendu le 1er septembre 1817 contre 1.453.000 francs au couple Moreau de Bellaing et Croÿ. Ceux-ci vendirent le domaine bien vite, dès 1822, à la famille Weemaels-Basse. Ils n’y demeurèrent pas plus puisqu’ils cédèrent le bien le 16 janvier 1824 à la famille de Maurice de Lehoye et de Cornélie Cogels. Ceux-ci s’installèrent à Overijse, venant de leur domicile de Wasseiges où ils louaient un château. L’Etat a racheté le château en 1948 pour y installer un athénée.


On ne visite pas. Le château se voit de la Nationale 4.


SOURCES
:
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 1, Editions Aparté, novembre 2002 
Paul Arren, Van Kasteel naar Kasteel II,  Hobonia 1987