FR - NL - EN
ACCUEIL AGENDA CONTACTEZ-NOUS FAQ CONNEXION CHÂTELAINS

Le château Lemaur, souvenir d'un notaire


Château Lemaur - 6460 Chimay



Contacter

Catégorie : Informations Business Evénements
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone
Veuillez écrire CASTLE dans le champ ci-dessous:

  • Le château Lemaur est intéressant pour la qualité de ses matériaux et le rythme de ses différents éléments constructifs. © Philippe Farcy



Nom Officiel Château Lemaur
Localisation 6460 Chimay
Construction 1910
Style Éclectique
Architecte
Occupants Centre Public d'Action Sociale (CPAS) de la Ville de Chimay
Affectation Bureaux
Protection Bien non classé

Dernière mise à jour : 12/01/2013



Cette intéressante construction du début du XXe siècle sert de bureaux à l’une des antennes du Centre Public d'Action Sociale (CPAS) de Chimay. Sur la chaussée menant à Couvin, la propriété se distingue par la massivité du bâti et par sa couleur uniforme de brun donnée par une pierre gréseuse extraite dans une carrière de Jamoigne. Les soubassements, les cordons et le balcon sont en pierre bleue de Soignies. Grâce à l’aide de Michel Baudy qui travaille au cadastre de Thuin, on sait que les commanditaires étaient le notaire Jacques-Alexandre Lemaur (père) (1851-1922) et son épouse (Marie) Elise Lebrun (1856-1930). Ils donnèrent leur nom au château. Le notaire avait assisté à l’installation du deuxième abbé de Scourmont, Mgr Godefroid Bouillon, en juin 1893.

Le bien restera dans la descendance des Lemaur jusqu’en 1967. En effet, les époux Lemaur eurent deux enfants. (Paul) Alexandre, leur fils (1888-1943) qui demeura célibataire, fut à son tour notaire et maître de céans. Sa sœur Élisabeth (1886-1962) allait épouser Daniel Lerat (1888-1972), négociant en grains. Le couple resta sans postérité. En 1952 par un acte enregistré, le bien fut mis à disposition des Filles de Marie de Pesche, communauté formée à partir de 1835, dont le rôle est en priorité éducatif et social. Le château devint un centre scolaire repris sous la dénomination de Notre-Dame de Bonne Pensée. Les religieuses ne furent jamais propriétaires du bien car le 3 avril 1963, Daniel Lerat donna la bâtisse à sa nièce Julia Lerat, épouse de Jules Demanet. Le 10 mai 1967, ceux-ci vendirent le lot à l’État qui y installa le pensionnat de l’Athénée royal. Enfin, le 17 juin 1999, le château était à nouveau vendu. La ville de Chimay s’en porta acquéreuse et y aménagea les bureaux de son CPAS.

L’esplanade d’entrée ne laisse pas augurer que le château est installé au bord d’une forte pente. La demeure monte par ailleurs sur deux niveaux et s’étire sur cinq travées inégales. Deux terrasses ont été ménagées sur la face d’accès. L’entrée dans la maison s’effectue en passant sous un patio à colonnettes cannelées de pierre bleue. Cette pierre sert à l’abondant décor de bandeaux, de cordons, d’encadrements de baies, de fronton et d’arêtes des lucarnes aux curieux motifs géométriques. La toiture est mansardée pour le corps central.


Visites extérieures possibles.



SOURCES
:
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 4, Editions Aparté, novembre 2005