FR - NL - EN
ACCUEIL AGENDA CONTACTEZ-NOUS FAQ CONNEXION CHÂTELAINS

L'éternelle beauté d'Horst


Kasteel van Horst - 3220 Sint-Pieters-Rode (Holsbeek)



Contacter

Catégorie : Informations Business Evénements
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone
Veuillez écrire CASTLE dans le champ ci-dessous:

  • Le corps de logis de style Renaissance est caractérisé par ses bandeaux de grès et sa tour cornière à double encorbellement © Philippe Farcy

  • Jadis fermée totalement, la cour d’Horst est composée de plusieurs ailes jointes d’où émerge la célèbre tour carrée © Philippe Farcy

  • Un petit châtelet d’entrée accueille le visiteur © Philippe Farcy

  • Stella Artois, Année des Châteaux 29

  • Primus, commémoration historique de la bataille de Woeringen, tournoi 14-15 août 1988

  • Timbre-poste, série Antituberculeux 17 décembre 1951, Catalogue Officiel de Timbres-Poste (COB) n° 873, dessin William Goffin, gravure Léon Janssens



Nom Officiel Kasteel van Horst
Localisation 3220 Sint-Pieters-Rode (Holsbeek)
Construction XIVe siècle; 1521; 1605
Style Traditionnel
Architecte
Occupants Herita v.z.w. & Kasteel van Horst Restaurant
Affectation Centre culturel et de réceptions publiques ou privées
Protection Bien classé le 21 mai 1971

Dernière mise à jour : 04/01/2013


Un donjon baigné par un étang et cinq siècles d’histoire.


Dans la région de Louvain, l’entité d’Holsbeek recèle quelques surprises architecturales. La route menant au village de Kortrijk-Dutsel qui possède une belle église agrémentée d’une délicieuse tour romane, permet d’accéder à un petit chemin. Il achève sa course au château d’Horst. Dès l’abord du domaine, le château apparaît dans ses formes étonnantes qu’agrémentent des décors remarquables. Le dispositif défensif est évident mais il n’est que la succession revue à la Renaissance d’une place forte du Moyen Âge. Isolé sur son île et baigné dans un étang de cinq hectares, il n’est accessible que par un pont sans arche jadis amovible. Un petit châtelet d’entrée construit en moellons de grès où se voient encore les glissières de la herse, en protégeait ensuite l’accès. Le château construit en brique et décoré de grès est constitué de six ailes jointives dont les toitures en bâtière couvertes d’ardoises sont brisées (coudées) à chaque jonction. La septième aile se devine par des restes de murs.



Plate-forme en encorbellement


Fermé totalement jadis comme l’était Wynendaele, Horst est caractérisé en premier lieu par sa haute tour carrée de cinq niveaux séparés par des cordons larmiers. Les quatre faces sont parées de grès posé sur un massif de briques. La tour se termine par une plate-forme en léger encorbellement, aux coins arrondis ornés de gargouilles étêtées par le temps. L’encorbellement repose sur une large corniche saillante posée sur des consoles. À espaces réguliers, cette corniche est interrompue par des percements destinés à arroser les agresseurs sans doute d’une huile bouillante; étonnez-vous après cela que les murs s’effritent. Un crénelage installé vers 1489 après un incendie causé par le conflit entre Louvain et l’empereur Maximilien. Et ce n’est qu’au XVIIe siècle que l’on couvrit ce donjon d’une imposante toiture à coyaux piquée d’un clocheton dit aussi guette, aveugle. Dans cette tour, se trouverait la chapelle.



Bandeaux plats


Les décors des autres ailes constituent le deuxième attrait majeur de ces bâtiments exceptionnels classés depuis le 27 mai 1971, site compris. Exception faite d’une partie d’aile regardant vers les flots bouillonnants de la Winghe, les deux niveaux des bâtiments, posés sur un épais soubassement et séparés par des cordons larmiers, sont décorés par des bandeaux plats en grès. Ce décor strié n’a d’équivalent qu’à Heers, dans le Limbourg. Une tour ronde de trois niveaux à encorbellement percée de jours carrés et de meurtrières achève sa course sous une toiture en poivrière à coyau. Les baies des ailes sont à croisées au bel étage; plus bas, le personnel et les soldats n’avaient que des meurtrières pour prendre l’air et voir le jour. La cour intérieure est plus simple et typiquement renaissante d’esprit. Ce château est un des premiers du Brabant à avoir quitté ses habits moyenâgeux pour ceux d’une existence moins guerrière et versée vers un art de vivre courtisan où beauté et harmonie devinrent les maîtres mots.



Vide depuis 1657 mais entretenu


À suivre Jean Bataille et Julien Van Remoortere, l’histoire de cette demeure remonte au XIIIe siècle quand Rode échut dans les mains des Lantwijck dont un Jean épousa vers 1291 Marguerite de Brabant, fille naturelle du duc Jean Ier. En 1385, Rode était aux Boote. En 1482, Louis Pynnoc mayeur de Louvain en fit l’acquisition. En 1521, le château fut acheté par Gilles de Busleyden qui lui donna une partie de son aspect actuel. Après 1605, le château fut modernisé par Olivier de Schoonhoven. Vers 1650, son héritière fut Marie-Anne van den Tympel. La nouvelle dame de Rode construisit en 1657 les dépendances transformées de nos jours en buvette. Cette personne fut la dernière résidente des lieux. Depuis la seconde moitié du XVIIe siècle, Horst est vide mais entretenu par les héritiers successifs; Fernelmont connaît le même sort depuis 1805. Le domaine fut géré par les princes de Rubempré puis par les comtes de Merode puis par ceux de Thiennes de Lombise et ensuite par les Ribaucourt. Quand Caroline comtesse de Ribaucourt (1829-1913) épousa Eugène, comte de Hemricourt de Grunne à Perck en 1849, elle offrit Horst à sa nouvelle famille. Eugène était le fils de Charles dit Carloman qui, par la passion animé, se pointa à Mons chez les Sécus pour « enlever » Elisabeth dite Betty, fille du baron François. Enfin, le château passa en 1922 au comte Guillaume de Grunne et en 1978 sous l’aile bienveillante de la comtesse Baudouin Cornet d’Elzius, née Colette de Grunne qui vendit le château avec ses 113 hectares de terre à la Région Flamande en octobre 2007.


Visites possibles.


SOURCES
:
Guido Govaerts, Laaste bewoner aanschouwt infrepen met vreemd gevoel: Restauratie kasteel van Horst aangevat, Nieuwsblad.be 9 juli 2011 http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=HU3CHA4N
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus
, volume 2, Editions Aparté, novembre 2003 
Kasteel van Horst (ID: 43619), De Inventaris van het Bouwkundig Erfgoed, Onroerend Erfgoed https://inventaris.onroerenderfgoed.be/dibe/relict/43619
Julien Van Remoortere, Le Guide Ippa des Châteaux de Belgique, Lannoo 1989
Paul Arren, Van Kasteel naar Kasteel III,  Hobonia 1989
Jean Bataille et Philippe Seydoux, Châteaux et manoirs du Brabant,  Éditions de la Morande 1980