FR - NL - EN
ACCUEIL AGENDA CONTACTEZ-NOUS FAQ CONNEXION CHÂTELAINS

Gorhez, une coquetterie du XVIIIe siècle


Château de Gorhez - 4880 Aubel



Contacter

Catégorie : Informations Business Evénements
Prénom
Nom
E-mail
Téléphone
Veuillez écrire CASTLE dans le champ ci-dessous:

  • Les différents éléments du corps de logis sont disposés avec grâce autour du massif central. Les encadrements des baies participent beaucoup à l’allégresse de l’élévation. © Philippe Farcy

  • Les façades protégées de la rue par un haut mur sont nettement plus sobres que leurs consœurs regardant vers le parc. © Philippe Farcy



Nom Officiel Château de Gorhez
Localisation 4880 Aubel
Construction XVIIe siècle; vers 1767; 1859; XXe siècle
Style Louis XV
Architecte
Occupants Château de Gorhez
Affectation Résidence privée et location pour manifestations diverses
Protection Bien non classé

Dernière mise à jour : 06/01/2013


Près d’Aubel, cette petite maison fourmille de détails dans le meilleur goût néoclassique.


Le château de Gorhez a été abordé par Bernard Wodon (Vokaer, 1975) alors qu’il appartenait à la famille Colette. Depuis fin 1992, il est aux mains de la famille Barvaux qui le loue pour des séminaires ou des conseils d’administration de vingt-quatre personnes maximum. Dans les sources plus anciennes, seul de Seyn en parle. Il cite ce fief comme seigneurie franche possédant sa cour de justice. Le domaine relevait de l’abbaye du Val-Dieu, toute proche. De Seyn ajoute que Lothaire, comte d’Arc, de Hochstade et de Daelhem, confirma en 1224 la vente de la cense de Gorhez à ladite abbaye par Ernold ou Arnold de Fouron. Le duc Jean de Brabant devint en 1282 voué de Gorhez.



Logis de jardinier

Ce petit bijou est installé sur la ligne de crête qui sépare deux ruisseaux : le Bel (d’où Aubel) et la Pétreuse. La bâtisse s’apparente sur le plan stylistique au château de Beauregard à Charneux et à celui du Petit Bourgogne situé à Sclessin, sous la colline de Cointe (Liège). Gorhez est surtout un sourire permanent de bon goût et de raffinement. Le château a été réaménagé par la famille de Jean-Pierre Nicolaï vers 1767. Celle-ci l’a conservé pendant une bonne partie du XIXe siècle au cours duquel des adjonctions ont été créées. Un logis de jardinier datant du XVIIIe siècle et possédant une belle toiture mansardée scande l’entrée du jardin. Il est perpendiculaire à la chaussée. Le château, lui, est posé en parallèle, séparé de la voirie par un haut mur de briques.


Il se compose avant tout d’un corps central des XVIIe et XVIIIe siècles de cinq travées (sur le parc) en briques et calcaire peints en un blanc pur animé par le gris qui borde les baies vitrées à petits carreaux. Sur le parc où on trouve un chêne classé depuis 1953 et dont la vue est immense vers la Fagne, il est limité par deux ailes en prolongement, plus basses, sans oublier le logis du jardinier cité plus haut. La bâtière à coyaux et à croupettes est constituée d’ardoises. Elle est garnie de deux cheminées du XIXe siècle, de deux lucarnes en bâtières à ailerons et par un fronton classique orné de motifs végétaux stuqué et daté de 1767. Le clocheton à quatre pans, sous un bulbe piqué d’une flèche en fer forgé a été refait en 1925.



Aménagements du XIXe siècle

La façade centrale monte sur trois niveaux de hauteur dégressive, posés sur un soubassement en moellons. Les parties latérales (1859) ne possèdent que deux niveaux et deux travées limitées par des chaînages à l’ouest et des refends à l’est. Le pignon ouest est percé sur trois niveaux. Toutes les baies du corps central sont sommées de linteaux bombés à clé. Sur l’ajout placé à gauche, les linteaux sont seulement bombés. À droite, dans une aile de ferme qui daterait du XVIIe siècle, les baies percées au XVIIIe siècle sont à linteau droit. On y trouve encore quatre arquebusières et une gerbière en dessous de laquelle se trouve la dalle des Ernst.



SOURCES:
Laurent Nicolaï de Gorhez, Héraldique vivante : Nicolaï de Gorhez …, Le Parchemin, 74e année, n° 382, Office Généalogique et Héraldique de Belgique, juillet-août 2009

Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 1, Editions Aparté, novembre 2002
Parcs et jardins historiques de Wallonie, Inventaire thématique, n° 4, arrondissements de Liège et de Verviers, Région Wallonne 2001
Eug. de Seyn, Dictionnaire Historique et Géographique des Communes Belges, Etablissement Brepols, Turnhout, 3e édition non datée (après 1945)