FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACTEER ONS FAQ VERBINDING KASTEELHEREN

Longchamps, enclave du Brabant


Château de Longchamps - 5310 Longchamps (Eghezée)



Contacteren

Kategorie : Informatie Business Evenementen
Voornaam
Naam
E-mail
Telefoon
Gelieve CASTLE te herschrijven hieronder:



Officieel Naam Château de Longchamps
Ligging 5310 Longchamps (Eghezée)
Bouw Eerste kasteel: XIIIe eeuw
Stijl
Architect
Huidige bewoners
Toewijzing Privéwoning
Bescherming

Laatste update : 04/01/2013


Les restes du château de Longchamps conduisent à une histoire proche de Fleurus. Des descendants des ducs de Brabant puis les Corswarem en furent sires.

A la vérité, il ne reste presque rien des précédents châteaux de Longchamps. Nous ne connaissons pas de dessin ou gravure du château sous l'Ancien Régime. L'actuel domaine de 19 ha inscrit partiellement en parc paysager conserve une grosse maison classique totalement érigée en briques et animée de montants plats en pierre bleue sur les contours des baies.

D'après son actuelle propriétaire, ce sont bel et bien des lambeaux du château précédent. Une tour carrée de deux niveaux sous une toiture pyramidale évoque maigrement la magnificence du château conservé en nos mémoires par des cartes postales. Il s'agissait alors d'un élégant castel de style mi-roman mi-Tudor, qui ressemblait un peu à celui de Malesves et qui n'était pas sans parenté avec celui, bien plus magnifique encore, de Corroy-le-Grand. "Le château de Longchamps fut amputé de ses deux-tiers à la fin des années trente, car il était non restaurable faute d'entretien", croit savoir notre hôte. Les deux pavillons latéraux qui abritaient un puits et les garages furent anéantis à cette époque (1938-1939 ?).

Pour en revenir à la bâtisse actuelle, on voit qu'elle est posée sur un soubassement qui correspond à celui du château ancien. On notera que la face sud comporte trois travées. Elle est augmentée par un bow-window à l'est (ancien ressaut central du château) et par la travée de la tour carrée en forte avancée. Sur la face ouest, la tour offre encore une travée de lumière puis on trouve une travée centrale où se loge l'accès à la maison. Celui-ci s'effectue par un perron et une terrasse puis par une porte à double vantail. La face nord présente elle aussi trois travées dont la dernière est en léger ressaut. La toiture à croupes est couverte d'ardoises. L'entrée du parc est bordée par une maison de concierge et par l'ancienne chapelle castrale qui datait de 1241. Elle fut démolie pour accueillir l'église actuelle vers 1850. En face se trouvait l'énorme ferme du château scandaleusement détruite pour agrandir un home de vieux, dans les années septante.

Longue histoire

Longchamps était relié par un "diverticulum" à la chaussée romaine de Bavay à Tongres. La place communale piquée d'un cercle de tilleuls est d'ailleurs installée là où se trouvait un "tumulus". Longchamps était un fief du duché de Brabant enclavé dans le comté de Namur. Il le restera jusqu'en 1794. Dans le premier volume des Délices du Brabant de Cantillon (1757), l'auteur signale que Longchamps était une seigneurie dépendante de la mairie d'Incourt. Une famille Longchamps en fut la maîtresse pendant plusieurs siècles. Edouard Gerard en 1931 précisa que ces Longchamps s'unirent avec la descendance de Jean Meeuwe, fils naturel de Jean 1er, duc de Brabant. Jean II de Brabant allait donner à son frère les terres de Wavre et de Dongelberg. Or, ce Jean Meeuwe dit de Dongelberg allait épouser la fille de Warnier de Dave, sire de Longchamps. Cantillon écrit pour sa part que les Dongelberg (à travers Henri) arrivèrent ici par mariage seulement en 1502. Cet Henri eut deux filles; elles se partagèrent la terre, importante, et "le château magnifique", dit Cantillon. Longchamps entra dans le patrimoine des Corswarem (qui ne prirent le nom de Looz-Corswarem qu'à la première génération ducale) par le mariage de François de Corswarem (+ 1593) avec Antoinette de Gulpen, dame de Wangnée et de Longchamps. Comment donc Antoinette était-elle dame de Longchamps ? Leur second fils Rasse épousa Marie de Binckhem, d'où est issu Hubert de Corswarem, baron de Longchamps (1652). Il fut époux d'abord d'Isabelle van den Broecke, dame de Bousval, Eyndonck, Laloux, Calemont et Longchamps en partie, puis en secondes noces de Marie-Agnès de Glimes-Brabant.

Tombeau sublime

Ces trois personnes sont immortalisées dans une superbe pierre tombale sculptée à leur effigie et conservée en l'église du village. Elle n'a d'égal dans les environs que celles de Rhines et de Harlue. Le fils du premier lit est ce Jean-Hubert, baron de Longchamps, vicomte de Sainte-Gertrude, époux de Marguerite d'Argenteau, dont nous avons parlé à propos de Fleurus (d'où les cinq fils Corswarem; en pratique, seuls les deux frères devenus ducs ajoutèrent le patronyme de Looz, mais il resta attaché à la famille par la suite). Le domaine de Longchamps passa ensuite au 1er duc de Looz-Corswarem (Louis-Félix, mort en 1753). Ses trois fils ne firent point de garçon. Longchamps fut laissé au cousin Guillaume-Joseph, qui décéda en 1803. Il eut quatre enfants de Marie-Emmanuelle d'Aix. On en retiendra Anne-Catherine (née à Jandrenouille en 1755 et morte à Saint-Trond en 1796), car elle épousa en 1776 Léon-Pierre de Menten de Horne (1752-1822). Ce Léon-Pierre fut fait chevalier à titre posthume, en 1823. Ce doit être une rareté ! Par héritage, le domaine échut au comte Léopold de Marotte de Montigny, fils de Félicien et de Marie-Charlotte de Menten. Le château fut vendu (c'était la première fois) aux Lorgé-Bourson en 1938 puis il fut repris par Georgette Mathy épouse du professeur Marcel Walraet (Université Libre de Bruxelles), avant d'être vendu à nouveau le 26 août 1957 aux trois enfants de Louise Smets et de feu son mari Edouard Reniers (mort le 13 février 1955 dans le DC-6 de la Sabena, à Rieti), parents de l'actuelle propriétaire.

On ne visite pas.


SOURCES:
Philippe Farcy, Longchamps, enclave du Brabant, Vie de Château 437, LaLibre.be 7 mars 2008 http://www.lalibre.be/archives/divers/article/406823/longchamps-enclave-du-brabant.html
Philippe de Cantillon, Délices du Brabant et de ses campagnes, chez Jean Neaulme 1767


HOMONYMIE:
Château de Longchamps, 4300 Waremme