FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACTEER ONS FAQ VERBINDING KASTEELHEREN

De renaissancepracht van 's Gravenwezel


Kasteel van 's Gravenwezel - 2970 's Gravenwezel (Schilde)



Contacteren

Kategorie : Informatie Business Evenementen
Voornaam
Naam
E-mail
Telefoon
Gelieve CASTLE te herschrijven hieronder:

  • Parfois, la beauté n’a pas de nom. © Philippe Farcy

  • Le château des antiquaires Vervoordt est une demeure princière digne de l’Ancien Régime. © Philippe Farcy

  • Près de quarante personnes travaillent quotidiennement dans ces murs chargés d’histoires; statues non comprises. © Philippe Farcy



Officieel Naam Kasteel van 's Gravenwezel
Ligging 2970 's Gravenwezel (Schilde)
Bouw 15de eeuw; 1744 en verbouwingen in de 20ste eeuw
Stijl Traditioneel en Lodewijk XV-barok
Architect Jean-Pierre van Baurscheit le Jeune (1699-1768);
Huidige bewoners Axel Vervoordt
Toewijzing Antiekhandel en privéwoning
Bescherming Kasteel volledig beschermd sinds 9 juli 1980, met inbegrip van de site

Laatste update : 05/01/2013


Pompes princières pour un château d’antiquaires.


H. Leemans avait donné de cette maison de campagne anversoise une description élogieuse dans « Le Grand Livre des Châteaux », 1976, paru chez Vokaer. La chose était méritée; elle l’est plus encore de nos jours. ‘s Gravenwezel se regarde comme un phare de très bon goût dans l’Europe entière et même plus loin. Déjà à l’époque de H. Leemans, le domaine possédait une fière allure et profitait de charmes considérables. Des bouquets d’arbres immenses dans un parc qui ne l’était pas moins et des sculptures taillées dans la pierre par un Vervoort l’Ancien donnaient de la prestance au site.



Belles provenances


Le château mena beau train. On sait qu’un train peut en cacher un autre, mais savait-on à ‘s Gravenwezel qu’un Vervoort en ferait autant ? Et ce n’est pas le « d » d’Axel et May qui y changera grand chose sauf à penser que l’avenir de cette sublime demeure se joua peut-être sur un coup de dés voici près de vingt ans. C’est en 1984 que la société « Kasteel van ‘s Gravenwezel » acheta le bien à la famille du baron Joseph Gillès de Pélichy (1908- 1977), décédé sans hoir de son union avec Marie-Caroline Minette d’Oulhaye (1915-1983), fille d’Alphonse (comte pontifical) et de la baronne Christine de Pitteurs Hiégaerts. Avant les Gillès, le domaine appartint aux de Wesele (XIVe siècle) d’où est issu le nom actuel de la propriété. À partir de 1728, le château était aux mains de Melchior van Susteren (+ en 1741). Le petit-fils de Melchior, prénommé Jean-Alexandre (1719-1764), est le commanditaire du château actuel et de ses dépendances auprès du célèbre architecte Baurscheit le Jeune, directeur de l’Académie d’Anvers. Le lieu passa ensuite à Isabelle Vecquemans de la Verre, née Roose de Baisy (1725-1798) à qui l’on doit le pont ouest et la grille qui en précède l’accès. Cette dame procéda aux finitions des travaux (Zevenbergen). Les Gillès de Pélichy occupèrent les lieux dès 1817.



Cadre enchanteur


On accède au château au bout d’une allée donnant sur les communs en U. Une tour-porche jadis à usage de colombier annonce l’entrée de la demeure. Passé le porche, on tourne à droite pour passer un pont car le château est totalement entouré d’eau, souvenir du temps où le castel participait à la défense d’Anvers, comme Bossenstein, Cantecroy ou Cleydael. Sous ses allures classiques, ‘s Gravenwezel conserve sa massivité médiévale comme en témoignent les tours nord-est et nord-ouest. La tour nord-est haute de six niveaux présente toujours son encorbellement et sa toiture hexagonale piquée d’une flèche piriforme. Les toitures du corps de logis ainsi que les façades sud donnant sur les terrasses et ouest reçurent leurs apparences Louis XV après 1740.

Avant de pénétrer dans la maison, on gravit un perron à double volée orné de garde-corps à balustres ajourées déjà Louis XVI identiques à celles qui limitent la totalité de la grande terrasse; celle-ci est tapissée de briques sur champs. Le premier niveau se compose de sept travées dont une pour la porte, enserrée dans son décor de pierre bleue et sommée d’un perron en fer forgé Louis XV. Le second niveau compte lui aussi sept travées. La dernière à droite est un ajout récent, après 1955. Les trois travées centrales sont par ailleurs couronnées par un demi-étage en toiture sous un fronton triangulaire percé d’un œil-de-boeuf. Le fronton est surmonté par les armes des Roose de Baisy et Vecquemans de la Verre. La façade ouest compte quatre travées par niveau.


Visites possibles sur rendez-vous ou lors des « Journées Portes Ouvertes ».


SOURCES
:
Baudouin D’hoore, Iconographie de la famille Gillès de Pélichy et des principales familles ascendantes, Recueil de l’Office Généalogique et Héraldique de Belgique LXIV 2012

Jan Auman, 19 woningen voor Kasteelpark: Toparchitecten voor woningen bij kasteel, Nieuwsblad.be 1 maart 2012 http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=7O3MSB72
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 2, Editions Aparté, novembre 2003 
"Kasteel van 's Gravenwezel", waterslot (ID: 14377), De Inventaris van het Bouwkundig Erfgoed, Onroerend Erfgoed https://inventaris.onroerenderfgoed.be/dibe/relict/14377

Paul Arren, Van Kasteel naar Kasteel VII,  Hobonia 1997