FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACTEER ONS FAQ VERBINDING KASTEELHEREN

Het paleis van koningin Marie-Henriette


Villa Royale Marie-Henriette - 4900 Spa



Contacteren

Kategorie : Informatie Business Evenementen
Voornaam
Naam
E-mail
Telefoon
Gelieve CASTLE te herschrijven hieronder:

  • La cour d’honneur de la villa royale flanquée de ses dépendances est un des points forts de Spa. © J. Hertay

  • © J. Hertay

  • © J. Hertay

  • © J. Hertay

  • © J. Hertay

  • © J. Hertay



Officieel Naam Villa Royale Marie-Henriette
Ligging 4900 Spa
Bouw 1867 of 1885
Stijl Eclectisch
Architect
Huidige bewoners Musée de la Ville dEau
Toewijzing Museum
Bescherming Beschermd op 27 september 1972

Laatste update : 03/01/2013

Historique des hippodromes de Spa

L'histoire du sport hippique à Spa débute en août 1773 par les joutes amicales opposant les chevaux anglais du duc de Lauzun et du comte Branicki. Ces courses, les premières du continent se déroulèrent au terrain dit de la Platte, futur hippodrome du ou de Sart.

L'hippodrome de la Sauvenière fut fondé en 1824 sous l'impulsion de Guillaume d'Orange, passionné d'équitation. Essentiellement destiné aux courses plates (contrairement à Sart, réservé aux courses d'obstacles qui utilisaient les accidents naturels du terrain), le champ de courses de la Sauvenière connut son apogée vers 1890. Il vit défiler la plupart des personnalités du turf européen.

L'hippodrome du Sart fut abandonné en 1904, la suppression des jeux en Belgique en 1903 ayant causé sa perte. Quant à celui de la Sauvenière, relégué au second plan par le développement des sports cyclistes et automobiles, il disparut à la veille de la seconde Guerre mondiale. C'est actuellement l'aérodrome de Malchamps-La Sauvenière.

En 1933, il y eut un essai de reconnaissance des courses hippiques avec la création d'un nouveau hippodrome : La Bovière (près de la vieille Route de Stavelot).
Malheureusement, cette tentative s'essouffla au bout d'une seule saison, clôturant ainsi l'histoire spadoise du sport hippique.

Sur le Champ des Sports de la Géronstère, se trouvait le vélodrome et de nombreux concours hippiques furent organisés jusqu’en 1958-59.
En 1958, Monsieur Guy du Bois, de Spa Monopole, organise 3 journées de concours hippiques.

Actuellement, c’est le terrain de football à la Géronstère.

 
Historique des Musées de la Ville d’Eaux de Spa 

La Villa royale fut …   
  
Un grand hôtel: c’est en 1863 que l’hôtelier Nagant fait construire l’Hôtel du Midi. Le bâtiment à trois corps était quelque peu différent de l’aspect qu’il présente aujourd’hui. Acheté en 1886 par les Sury, une famille d’hôteliers très actifs, l’établissement prend le nom d’Hôtel de l’Avenue et du Midi.    

Une résidence royale: une petite dizaine d’années plus tard, la reine Marie-Henriette, épouse de Léopold II, cherche une résidence à Spa. Elle acquiert le bâtiment en septembre 1894. Elle fait réaliser quelques modifications extérieures très réussies : suppression des deux étages supérieurs de l’aile ouest, galeries couvertes réunissant les différents corps de bâtiment, réaménagement du jardin… Elle s’y installe le 15 juillet 1895. La reine vit à Spa les sept dernières années de son existence. A son décès, en septembre 1902, elle lègue ce bien au baron Auguste Goffinet, secrétaire des commandements de Leurs Majestés mais surtout ami fidèle de la reine. 
   
Un hôpital pour convalescents: en janvier 1915, Spa est occupée par le Kaiserliches Militär Genesungsheim et la villa est réquisitionnée par la Croix-Rouge allemande pour y soigner des convalescents. 

Un home pour coloniaux: le baron Goffinet n’occupera jamais la villa royale. En août 1924 il la met à la disposition d’une fondation qui ouvre une maison de cure et de repos réservée aux coloniaux. Cette association propose aux colons, fatigués ou atteints par le climat de l’Afrique, un lieu de villégiature. Cette résidence fermera ses portes en 1963. 
       
Un quartier général: petit intermède pendant la Seconde Guerre mondiale puisque l’unité « Engineers » de la First Army américaine y installera son quartier général en octobre 1944. Après 1963, l’administration communale achète bâtiments et terrain pour y installer différents services. L’aile ouest est réservée à la police communale et au Service des Travaux, l’aile est accueille la Justice de Paix tandis que les collections communales sont installées dans l’aile centrale.

C’est aujourd’hui…:

Un espace muséal: le 6 juin 1970, le Musée de la Ville d’Eaux est inauguré officiellement. Dès 1965 cependant l’a.s.b.l. Histoire et Archéologie spadoises y avait organisé diverses expositions temporaires.En juillet 1987, eut lieu l’inauguration du Musée du Cheval Belge, futur Musée spadois du Cheval. Le noyau du musée est composé, pour l’essentiel, d’une collection privée, celle de M. Henri-Jaspar. Depuis 2002, l’aile ouest est inoccupée. Un projet d’envergure est à l’étude, celui d’y installer un centre d’interprétation (nouveau concept de musée) qui retracera toute l’histoire de Spa de manière attrayante. 

Les Musée de la Ville d’Eaux et Musée Spadois du Cheval sont ouverts :    
Tous les jours :     De mars à novembre:     De 14h00 à 18h00.   
 
Texte aimablement communiqué par la direction des Musées de la Ville d'Eaux.