FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACTEER ONS FAQ VERBINDING KASTEELHEREN

Une affaire de familles hutoises


Château Vierset-Preud'homme - 4500 Huy



Contacteren

Kategorie : Informatie Business Evenementen
Voornaam
Naam
E-mail
Telefoon
Gelieve CASTLE te herschrijven hieronder:

  • © Philippe Farcy

  • Carte postale ancienne, ed. Félix De Ruyter

  • © Philippe Farcy



Officieel Naam Château Vierset-Preud'homme
Ligging 4500 Huy
Bouw 1891
Stijl Neorenaissance barok
Architect Emile Hellemans
Huidige bewoners Formation PME de Huy
Toewijzing
Bescherming Park beschermd in 1977

Laatste update : 10/01/2013


Le château des Vierset à Huy est une oeuvre de Hellemans comme un cadeau. Hellemans est l'architecte de la cité de son nom dans la Marolle. Un autre monde.

L'existence réserve parfois de bonnes surprises. Il en fut ainsi pour Laurence Ancion, historienne de l'art qui avait rédigé en 1994-1995 un mémoire sur l'architecte Emile Vierset-Godin (EVG), pour l'Université de Liège. A propos du château en ville qui nous occupe ici, l'auteur signalait alors que ce bien devait sans doute être de la main de "son" architecte d'autant plus que le bâtiment était destiné au fils de celui-ci. Rappelons qu'Emile Vierset avait un père lui-même architecte (1795-1883), époux de Désirée Taquin (1801-1885). Le style éclectique que EVG (1824-1891) a longtemps déployé permettait en effet de penser à cette attribution. Mais voilà que récemment des petits-cousins des Vierset ont donné à l'auteur du mémoire, un lot de documents permettant de prouver que ce n'était pas EVG qui en était le créateur mais son collègue et lui aussi Hutois, Emile Hellemans (1853-1926).

Le choix d'Hellemans n'est pas dû au hasard. Il se fait qu'Emile Vierset avait une soeur (1827-1910), mère d'Emile Hellemans. Ce superbe bâtiment, EVG ne le connut pas terminé et son fils non plus au demeurant car il décéda dans l'année suivant la disparition de son père. C'est donc avec Madame Vierset que Hellemans terminera le chantier en 1892. Les deux enfants du couple Vierset héritèrent du bien situé sur la rue Rioul, n°15.

Cette branche des Vierset s'éteignit car aucun des enfants n'eut de descendance. Dès lors, les cousins vendirent le domaine qui incluait un joli parc situé en face du théâtre, en vente publique, en 1976. La ville de Huy racheta à une compagnie immobilière le château après avoir interdit sa destruction. Le parc fut en partie repris par les autorités qui donnèrent toutefois l'autorisation de construire un immeuble d'appartements. La ville installa au château l'IFAPME (Institut Wallon de Formation en Alternance
et des Indépendants et des Petites et Moyennes Entreprises). Hellemans en excellent élève de Henri Beyaert a livré ici une oeuvre totale de style néorenaissance flamande. Son talent s'exprime de la boîte aux lettres aux lampadaires en fer forgé sur la rue, pour se poursuivre par une très belle crête faîtière et continuer dans les décors de pierre taillée qui fourmillent de détails singuliers. Motifs floraux, animaux divers (lions assis tenant un cartouche, chien), obélisques, colonnes, abondent. L'intérieur est de la même veine. Les boiseries, marbres des cheminées et des sols, peintures murales, planchers de chêne sont toujours là.


Héritière

La commande était presque fastueuse et Emile Vierset avait de quoi soutenir la gageure car son épouse, Fanny Godin, était en partie l'héritière des papeteries Godin. Chaque niveau compte 300 m² sur 31 mètres de long tout en briques et pierre bleue. Les niveaux sont séparés par des bandeaux larmiers. La façade latérale sud compte quatre travées. On y trouve d'abord une niche aveugle en plein cintre. Contre la paroi trône un molosse de pierre assis... La quatrième travée est couverte de lierre mais elle est affublée d'une extraordinaire et haute loggia ouverte, toute en pierre bleue. On y compte sept colonnes et six arcades. Ceci est surmonté d'un dôme que surmontent un tambour ajouré en bois puis un clocheton bombé à flèche. La façade sur le parc compte quatre larges travées. La travée centrale comporte un bow-window et se termine par une lucarne. Le château n'est pas classé, ce qui est une honte ! Le parc fut classé dès 1977. 




SOURCES:
Philippe Farcy, Une affaire de familles hutoises, LaLibre.be, Vie de Château 409, 17 août 2007 http://www.lalibre.be/archives/divers/article/364870/une-affaire-de-familles-hutoises.html
Laurence Ancion, L'oeuvre de l'architecte Emile Vierset-Godin 1999
Laurence Ancion, Emile Vierset-Godin. Un architecte hutois du XIXe siècle, mémoire de license 1994-1995, Université de Liège