FR - NL - EN
HOME AGENDA CONTACTEER ONS FAQ VERBINDING KASTEELHEREN

Ter Wallen, sereniteit bij wijze van macht


Kasteel Ter Wallen - 9850 Merendree (Nevele)



Contacteren

Kategorie : Informatie Business Evenementen
Voornaam
Naam
E-mail
Telefoon
Gelieve CASTLE te herschrijven hieronder:

  • Ter Wallen joue la simplicité. © Philippe Farcy

  • Bien à l’abri dans son petit parc bordé de douves, le château et ses dépendances cultivent la tranquillité. © Philippe Farcy



Officieel Naam Kasteel Ter Wallen
Ligging 9850 Merendree (Nevele)
Bouw XVIIe eeuw; omstreeks 1780; 1962
Stijl Lodewijk XVI
Architect
Huidige bewoners
Toewijzing Privéwoning
Bescherming Niet beschermd

Laatste update : 11/01/2013


Une demeure classique bâtie vers 1770 est ceinturée de douves en souvenir de son ancien rôle.


D’après l’avocat-général Roger Steelandt et Madame, propriétaires actuels de Ter Wallen, « ce lieu comprenait jadis un château fort à partir duquel le village de Mérendrée s’est formé ». À en croire de Seyn, la seigneurie appartint aux seigneurs de Gavere puis aux seigneurs de Vinderhout, de la famille de Laval. Vinderhout et Mérendrée ne formèrent plus qu’une entité pendant très longtemps. Passées sans doute ensemble aux Proissy puis aux van Pottelsberghe, elles échurent ensuite aux Wouters avant d’aboutir aux Le Poivre et aux Carnin. De Seyn termine en signalant que Jean Wauters (ou Wouters) unit son destin à Eléonore Calonne, dame d’Eeke. Leur fille Jeanne épousa Adolphe van Maldeghem; elle décéda en 1644.

M. Steelandt cite alors la famille Coolman. Cette famille s’est installée ici dès 1652 et elle y resta jusqu’en 1865. Plusieurs fois vendue, la propriété comptait encore une quarantaine d’hectares en 1865. On vit, entre autres personnes, Josse Mortier (1865 à 1871) puis Isidore Waedmon (1871 à 1920). Ils furent suivis par Mme Jacques de Cazes, née Gabrielle van de Walle de Ghelcke (1878-1983), fille d’Oscar (1839-1898) et de la baronne Pauline de Rasse, née en 1843 et décédée à Moerkerke en 1905. Les de Cazes sont d’origine française et cousins des ducs Decazes de Glucksbierg, dont était issu le ministre de Louis XVIII, jadis propriétaire du château Figeac en Gironde. Roger Steelandt et son épouse ont acheté le domaine de Ter Wallen en 1962 à Lucien Bral, marchand de bois qui l’avait acquit en 1950 des de Cazes. Les Steelandt ont conservé un charmant petit parc de près de trois hectares ceinturé d’eau et de fossés assez profonds pour empêcher la canaille d’entrer sans y être invité.


Portail en plein cintre


L’entrée vers la maison est toujours celle qui prévalait au XVIIe siècle quand le château ancien était précédé par une ferme et un portail dont l’arc en plein cintre et en pierre bleue à chaînage est sommé par un réseau de crénelage; deux contreforts soutiennent la muraille. Un pont dormant d’une arche permet d’accéder à ces premiers éléments d’accueil alors que la maison enduite de blanc apparaît sur la droite. La demeure monte sur deux niveaux posés sur un épais soubassement. L’élévation est protégée par une toiture en bâtière animée de dix lucarnes aux frontons bombés et par un lanternon de bois ajouré. La couverture est composée de tuiles noires alors que les bâtiments de ferme sont couverts de tuiles orangées. Le premier niveau de la demeure est enjolivé par un réseau de refends typique de la fin du XVIIIe siècle. Si les façades latérales ne comptent que deux baies rectangulaires, les façades principales en comptent sept. Celles du centre reçoivent les portes d’accès à la cour d’honneur et au parc. Cette dernière est surmontée par un élégant balcon aux ferronneries d’époque Louis XV. Une véranda moderne a été installée voici quelques années. On rappellera encore que Mérendrée est le lieu de naissance de saint Gérulphe (en 735); ce saint décéda à Tronchienne (Drongen) où il est toujours vénéré.


On ne visite pas. Les toutous postés derrière la grille ont les dents dures comme les barreaux.



SOURCES
:
Philippe Farcy, 100 Châteaux de Belgique, connus et méconnus, volume 3, Editions Aparté, novembre 2004 
Eug. de Seyn, Dictionnaire Historique et Géographique des Communes Belges, Etablissement Brepols, Turnhout, 3e édition non datée (après 1945)